Créer son entreprise : 9 conseils pratiques pour réussir !

Créer son entreprise est une des aventures les plus passionnantes et difficile à la fois. J'ai la chance de rencontrer des entrepreneurs qui ont réussi à bâtir de très belles entreprises (de 0 à plusieurs millions d'euros de profits par an) et cela a toujours été une source énorme d'apprentissage et d'inspiration pour moi.

On me demande souvent de nombreux conseils à ce sujet, autant d'un point de vue juridique que pur entreprenariat. J'ai donc décidé de vous livrer quelques conseils que je donne régulièrement aux entrepreneurs qui commencent, pour vous aider. A la fois des conseils pratiques d'entrepreneurs à entrepreneur, et ce que vous devez savoir d'un point de vue juridique.

9 choses à faire avant de créer son entreprise

Monter un business est un véritable challenge. 80% des entreprises ferment leurs portes dans les 18 mois de leur création. Vous devez donc analyser les choses étapes par étapes et décomposer ce que vous allez faire.

1. Simulez le fonctionnement de votre projet sur papier

Cela s'appelle un business plan ! L'objectif d'un business plan est de vous permettre de simuler le fonctionnement de votre entreprise sur papier afin de voir l'ensemble des problèmes que vous êtes susceptibles d'avoir, avant d'avoir à dépenser votre cash pour les régler. De la sorte vous vous assurez d'être en mesure de maîtriser vos coûts et déterminer si votre projet est rentable. Cela permet d'avoir de la visibilité AVANT de créer son entreprise.

Je vous invite vivement à faire une recherche détaillée et remplir plusieurs modèles de business plan comme celui de Séquoia Capital qui est simple mais vraiment excellent :

Capture-d’écran-2016-05-15-à-19.32.47-1024x714

Il existe de très nombreux modèles, personnellement je vous invite à lire a minima les 3 suivants :

  1. Sequoia capital
  2. Celui de Score
  3. Et ceux proposé par l'administration américaine (plus efficace que l'administration française - qui, elle, donne surtout le sentiment de vouloir matraquer les entrepreneurs plutôt que de les aider...)

L'objectif est que vous vous posiez des questions difficiles avant de se lancer et créer son entreprise. Un exemple pratique : vous souhaitez monter une SARL ou une SAS. Cela a un coût. Il va falloir compter entre 2000 et 3000€ pour cela - avec les frais de comptabilité inclus pour la première année si vous vous débrouillez bien. Comment allez-vous rentabiliser les frais liés à cette création ? Un entrepreneur qui n'a aucun client avant de créer son entreprise est en situation de risque maximal - et commencer par dépenser est la pire option. Il vaut mieux acquérir des clients d'abord, et ensuite créer sa structure.

Capture-d’écran-2016-05-16-à-15.44.23-1024x602

2. Parlez à au moins 200  clients / prospects avant de commencer

Créer son entreprise est vouloir se mettre au service des autres (en étant rémunéré). Cela implique vous vous commenciez par demander l'avis des personnes dont vous souhaitez résoudre les problèmes. La majorité des entrepreneurs qui échouent commencent toujours par le même présupposé :

  • "j'ai une idée"
  • "je pense que"
  • "je veux monter un produit qui...".

Vous devez inverser la donne : ce sont vos clients qui dictent la mesure. C'est à vos clients de vous dire ce qu'ils veulent et ce pour quoi ils sont prêt à payer. Vous devez laisser votre ego de côté.

Vous ne pouvez pas sérieusement commencer une entreprise sans avoir discuté et analysé les besoins d'au moins100-200 clients potentiels. Cela vous amènera totalement revoir votre idée initiale. La majorité du temps les entrepreneurs débutants tentent d'éviter cet étape (elle est stressante), pour réaliser après que l'ensemble des efforts qu'ils ont fait pour monter leur produits ne permettent pas de résoudre un réel problème marché.

Une manière simple de le faire est d'analyser des commentaires  négatifs sur Amazon.com ; je prends l'exemple d'un livre qui est dans le domaine du marketing sur Internet :

 

Capture-d’écran-2016-05-17-à-08.35.53

 

Capture-d’écran-2016-05-17-à-08.34.29

 

On voit ici que les lecteurs souhaitent des conseils pratiques, et nouveaux qui s'appliquent à toutes les entreprises. C'est une manière d'avoir une idée précise sur ce que souhaitent des acheteurs dans un domaine particulier (il suffit de prendre les commentaires négatifs sur des produits identiques à ce que vous souhaitez vendre).

Personnellement, même après 15 ans d'expérience dans le domaine de la protection des données personnelles j'apprends tous les jours sur ce marché, sur les besoins clients qui évoluent en permanence. Si vous n'avez pas discuté avec au moins 200 clients, votre projet n'est pas mûr ou n'est pas le reflet d'un besoin marché.

3. Entourez-vous d'entrepreneurs expérimentés

Quitte à ce que vous cédiez une partie substantielle de votre entreprise, votre progression sera décuplée par le fait d'avoir des personnes expérimentées qui vont soutenir votre projet et vous donner la marche à suivre. Réussir un projet d'entreprise est une compétence qui s'acquiert. C'est la raison pour laquelle de nombreux entrepreneurs qui ont réussi un premier projet, réussissent les projets suivants. C'est une compétence qui s'acquiert avec le temps (il faut compter 10 ans en gros pour être en mesure de monter une entreprise qui fait 500K de profits par an).

De nombreuses études ont été faites au sujet de l'influence du cercle social sur les personnes. Je vous en cite une passionnante ici :

La plus grosse erreur des entrepreneurs débutants est de vouloir monter leur projet seul pour garder l'essentiel de leurs profits. C'est la méthode dure. Le conseil que je peux vous donner est de renverser la donne : montez votre premier projet avec des personnes très expérimentées (+10 ans d'entreprenariat). Vous allez apprendre étape par étape comment le process fonctionne. Et même si vous ne gagnez pas grand chose, dans 5 ans vous aurez une excellente compréhension du process et serez en mesure de monter votre propre business. Vous serez largement gagnant au final car vous pourrez reproduire cela quasiment à l'infini et aurez l'expérience nécessaire pour le faire et résoudre les problèmes que vous allez rencontrer sur la route.

Voici un témoignage pratique d'un entrepreneur à ce sujet :

 

4. Commencez par bâtir une communauté autour de vous

Une grosse erreur que j'ai faite personnellement c'est de commencer par construire un produit ! Plus jamais... Cela m'a coûté pratiquement 2 ans pour réaliser au final que le produit ne correspondait pas vraiment aux besoins marché... Ouch... Mais c'est comme cela qu'on apprend !

Le meilleur conseil que je peux vous donner c'est de commencer par bâtir une communauté autour de vous - qui ait du potentiel business. Et uniquement ensuite de créer son entreprise. Par exemple si vous voulez vendre des produits dans le domaine de la nutrition, commencez par monter un blog sur la nutrition, ou une chaine Youtube par exemple. Cela vous permettra d'interagir avec des clients potentiels et leur demander quels sont leurs besoins réels et pour quoi ils seraient prêt à payer.

L'avantage de cette approche en outre est que l'on a pas besoin de créer son une entreprise (qui a un coût important). Et au jour ou vous aurez suffisamment de prospects autour de vous, il sera facile de leur faire une offre commerciale. Cela vous économise énormément de frais et permettra à votre entreprise d'être rentable immédiatement.

5. Ne perdez pas votre temps avec la propriété intellectuelle

Le conseil va vous surprendre, d'autant qu'il vient de la part d'un juriste ! Mais je parle d'expérience. Ne déposez pas de marque ou - encore pire de brevet - c'est une perte de temps totale lorsqu'un entrepreneur démarre et souhaite créer son entreprise.

Une stratégie de marque a un coût substantiel et n'est pas destinée à des entreprises qui débutent. Régulièrement, j'ai des entrepreneurs qui me demandent comment déposer une marque. Ma réponse est toujours la même : quand on débute on a aucune idée de la rentabilité économique réelle de son entreprise. Le travail d'un entrepreneur c'est de faire des tests pour voir si tel ou tel produit fonctionne. Et pour réussir un projet d'entreprise, il faut faire des dizaines et des dizaines de tests. Donc si vous dépensez 1000€ en propriété intellectuelle à chaque fois, cela va rapidement devenir un gouffre total.

La propriété intellectuelle est un gouffre pour les petites entreprise et n'offre aucun rentabilité réelle - à éviter

Réservez un nom de domaine et développez vos ventes. Lorsque vous ferez 200K de profits par an il sera temps de penser à la propriété intellectuelle et réfléchir à une stratégie de marque. Avant, laissez tomber, vous ne savez pas si vous avez un business stable et vous ne serez pas en mesure de digérer les frais cachés liés au dépôt de marque (compter 3 à 5000€ en réalité en raison des risques d'opposition sur la marque). Il sera toujours temps de changer de nom si vous vous développez !

Et encore. Personnellement je connais de nombreux entrepreneurs qui font 1M de profit par an, et qui n'ont jamais déposé de marque et à qui cela ne servirait à rien.

5. Concentrez-vous sur la valeur que vous apportez aux autres

Créer son entreprise c'est avant tout apporter de la valeur aux autres. Pour cela, vous devez déterminer ce qui a de la valeur pour eux. Cela implique d'interviewer suffisamment de clients potentiels pour savoir pour quoi ils sont prêt à dépenser de l'argent. Vous devez vous poser ces questions essentielles :

  • Quelle valeur vos clients vont obtenir de votre produit ?
  • Comment vous mesurez cette valeur ?
  • Comment votre produit va améliorer la vie de vos clients
  • Quelles sont les priorités - personnelle et professionnelles - de vos clients ?
  • Comment votre produit va aider vos clients à satisfaire ces priorités ?

Personnellement, j'apprécie l'entreprendrait car vous ne pouvez pas mentir : soit vous avez une solution apporte de la valeur aux autres et l'on vous donne de l'argent en échange. Soit le compte bancaire de votre entreprise est vide - ce qui signifie que la valeur que vous apportez n'est pas suffisante. Il n'y a pas d'entre-deux.

Vous devez vous consacrer aux autres et à les aider à progresser. C'est la seule voie qui amène à créer son entreprise et à la faire vivre réellement.

6. L'essentiel est de développer les ventes, le reste est accessoire

La préoccupation n°1 d'un jeune entrepreneur qui veut créer son entreprise doit être d'abord de développer les ventes. Il faut être en contact avec vos prospects et proposer votre solution pour les aider à progresser. Cela doit prendre 90% de votre temps en début d'activité.

Une fois que l'entreprise fonctionne - les choses changent et le rôle de l'entrepreneur est de bâtir des process et s'assurer de développer plus globale la structure. Mais "first things first". D'abord, développer les ventes ! Tout le reste est accessoire lorsque l'on créer son entreprise !

Oubliez les questions relatives aux meilleurs statuts, aux risques que vous pouvez avoir ici et là. Il faut se lancer, et avancer. La première fonction d'une entreprise c'est de vendre. Bâtir une communauté, et vendre. Le reste est accessoire. Restez focus sur l'essentiel ("keep the main thing the main thing").

7. Acceptez de prendre des risques mesurés et corrigez vos erreurs étape par étape

Lorsque l'on projette de créer son entreprise, il faut nécessairement envisager des risques... mais des risques mesurés. J'avais une discussion récemment avec une personne qui voulait commencer à développer une entreprise, mais qui avait peur d'investir et de perdre son argent. Je lui ai confirmé que effectivement si elle mettait son argent dans son entreprise, sans expérience, elle perdrait très probablement l'intégralité de sa mise.

Dans son cas, ce qu'elle doit faire c'est commencer son projet sans argent. Il n'est pas nécessaire d'avoir de l'argent pour commencer, seulement du temps. Pour monter un business sur Internet 500€/an suffisent.

Evidemment si vous avez déjà un business qui tourne et que vous avez de l'expérience, vous pouvez brûler du cash pour accélérer le démarrage d'un second business. Là les choses sont différentes car vous faites un investissement (dont vous mesurez les risques).

Mais si vous débutez, commencez de la sorte :

  • a partir de 0€, vous vous débrouillez pour générer 100€
  • A partir de 100 vous générez 1.000€
  • puis à partir de 1.000€ vous générez 10.000€
  • puis de 10.000€, vous générez 100.000€

Chaque étape est 10x plus difficile que l'étape précédente. Mais chaque étape a ses difficultés qui lui sont propres et que vous devrez résoudre.

8. Votre métier est de trouver des solutions pratiques

Le métier de l'entrepreneur est de trouver des solutions pratiques. Et c'est la raison première pour laquelle vous devez créer votre entreprise. A chaque problème que vous rencontrez vous devez trouver une solution pratique, qui marche pour votre business. Voici un exemple : vous avez une idée de créer une application de rencontre sur iPhone.

La mauvaise manière de le faire est de commencer par fabriquer l'application. D'abord il faut déterminer votre cible marché et savoir quels sont les besoins de votre clientèle.

Pour cela, vous avez deux options : vous pouvez aller dans la rue et arrêter toutes les personnes entre 25 et 30 ans et leur poser des questions sur leurs besoins en termes de rencontres. S'ils sont satisfaits, et sinon qu'est-ce qui les aiderait le plus et qui serait le plus pratique pour eux... Cela va vous prendre une à deux semaines pour avoir des résultats fiables.

Mais on peut être 10x plus efficace réduire ce temps à 2 jours en utilisant la publicité Facebook en faisant un sondage ciblé.

Direction Facebook Ads ! Il vous suffit de sélectionner votre audience - hommes, entre 25 et 30 ans qui habitent aux US (ce n'est qu'un exemple) :

Capture-d’écran-2016-06-03-à-11.01.44

De là vous pouvez simplement choisir les personnes qui sont célibataires :

créer son entreprise, cibler facilement sa clientele

Une fois votre audience choisie, il ne vous suffit plus qu'à renvoyer tout le monde vers un sondage qui sera la base de votre étude de marché. Si vous mettez un budget approprié, en quelques heures vous pourrez accumuler quelques centaines de réponses. Cela a un coût, certes, mais c'est réellement utile car cela vous permet d'économiser beaucoup de temps et avoir des retours réels sur les besoins utilisateurs.

On a ici un exemple parfait de solution pratique, simple et relativement peu coûteuse qui permet d'avancer vite.

 

9. Attention à la boite à excuses

Trop jeune, pas assez d'argent, pas d'expérience, pas de ci par de ça... Personnellement j'appelle cela la boite à excuses qui est là pour vous éviter le stress de l'entreprenariat.

Entreprendre est une activité extrêmement stressante. Elle vous confronte au regard des autres, au jugement relativement à la réussite, etc. Pour éviter ce stress, le cerveau - qui tente tant bien que de mal d'éviter la douleur - élabore des excuses. Elle sont plus ou moins réalistes, et ont essentiellement pour objet de vous préserver du stress.

Mais ne pas les transcender est un obstacle majeur au succès de votre projet.

Vous devez donc : vivre ce stress et vous lancer. Il n'y a pas d'autre solution.

C'est la raison pour laquelle de nombreux entrepreneurs sont paralysés par les aspects juridiques : est-ce que c'est vraiment le bon statut ? Et qu'en est-il de la fiscalité.

Laissez tomber ces questions, elles ne sont là que pour tenter de vous éviter le stress de l'aventure.

Vivez le stress et lancez-vous quand même.

Attention par contre : il est important d'évacuer le stress de manière régulière. Tous les entrepreneurs que je connais qui réussissent font du sport au moins 5x par semaine couplé à de la méditation intensive. La raison est que le corps humain ne peut encaisser trop de stress sur le long terme. Il est essentiel d'avoir un mode de vie équilibré à ce titre !

Voici un bon exemple : une étude faite sur l'emploi du temps des CEO des plus grosses entreprises aux US ; 45 minutes de sport par jour tous les jours :

 

9. Un vrai secret pour créer son entreprise : l'idée importe peu

Un dernier conseil, en fait même un secret : peu importe l'idée de départ lorsque l'entrepreneur choisit de créer son entreprise! En fait, c'est ce qui bloque de nombreux entrepreneurs, qui pensent ne pas avoir "la bonne idée". En réalité l'idée importe peu, car à partir de l'idée originale, vous allez totalement changer de perspective à partir du moment ou vous allez travailler sur le marché.

Ce sont les retours de vos potentiels prospects qui vont totalement définir votre projet d'entreprise. Et non votre idée. Si après avoir discuté avec 200 personnes de votre projet initial d'application iPhone de rencontre, vous découvrez que ce que veulent  apprendre vos prospects sont des techniques de séduction en live, vous pouvez laisser tomber l'application ! En réalité, il est difficile de déterminer les besoins marchés avant d'avoir effectué ce travail (l'étude de marché).

Ce qui importe c'est de vous lancer !

Ah oui, et en ce qui concerne le meilleur statut... vous avez compris. Peu importe en réalité. Le moins cher, et ce qui vous permettra de tester votre idée le plus rapidement possible.

On peut toujours éliminer la majorité de vos risques juridiques relativement simplement lorsqu'on choisis de créer son entreprise.

About the author

Thiébaut Devergranne

Thiébaut Devergranne est docteur en droit et consultant. Il travaille en droit des nouvelles technologies depuis plus de 10 ans, dont 6 passees au sein des services du Premier ministre. En savoir plus.

11 comments
Dany MICHAUD-RODAS - 7 months ago

Bonjour,
Dans votre activité professionnelle, donnez vous qq conseils personnels?

J’ai l’intention de créer un point de rencontres pour conseils nutritionnels avec vente de produits de compléments alimentaires de grande qualité ciblés sur les soucis de santé liés aux cures thermales du site.
Je suis propriétaire du local très bien situé et j’envisage de créer une SASU.
Je n’ai pas fait d’étude de marché. Mon seul investissement serait celui des produits à approvisionner.
Je ne crois pas prendre beaucoup de risques, suis-je trop naïve ? (je suis une vieille dame avec une formation de juriste…)

Reply
Vente vin Bourgogne - 7 months ago

Merci Thiébaut pour cet article
en tant qu’entrepreneur de quelques années je valide l’ensemble, j’aurais sans douté démarré plus tôt sans les sempiternelles questions qui taraudent avant de se lancer…et qui ne sont finalement pas essentielles.
Pareil pour l’idée de départ qui va vite évoluer ou être complétée.
La journée type des grands patrons est super intéressante, je trouve que c’est finalement une des parties les plus difficiles, vraiment coller à un planning défini !
Merci pour les bons conseils
Guillaume

Reply
Cedric - 7 months ago

Merci pour cet excellent article qui répond de façon simple aux questions que l’on peut se poser avant de se lancer ! De supers conseils qui relancent ma motivation à entreprendre 🙂

Reply
Patricia Provost - 7 months ago

Bonjour Thiébaut,

Merci pour ces informations très intéressantes.

Reply
Anonyme - 7 months ago

Génial, cet article!
Je me rend compte que j’ai pratiquement un sans faute, c’est super encourageant..

Merci Thibault!!

Reply
Perreau - 7 months ago

Excellent article qui booste l’envie de se lancer. Pas de blabla.
Merci pour tous vos conseils

Reply
Naomie Aboua - 7 months ago

Merci pour l’article qui donne de bonnes et précises orientations aux entrepreneurs. Cependant, je ne partage pas votre point de vue concernant le cinquième point relatif a la propriété intellectuelle. Certes, un entrepreneur débutant n’a pas intérêt a protéger sa marque dans un premier temps, mais une fois qu’il est arrive a s’imposer sur le marche, il est important qu’il « régularise sa situation » car il n’est pas a l’abri de violations de ses droits de propriété intellectuelle.
Excusez moi pour les accents qui ne sont pas mis car mon clavier est un peu spécial 🙂

Reply
    Thiébaut Devergranne - 7 months ago

    Oui, d’accord avec vous sur ce point, c’est une stratégie de marque, mais à ne mettre en place que si on a un flot récurrent de cash suffisant pour bâtir une marque. Cela rentre dans les problématiques d’une entreprise à partir de 500K -> 1M de profit en gros

    Reply
    blubizz - 6 months ago

    je suis d’accord. La propriété intellectuelle n’est jamais à négliger. Je ne valide pas l’article 5.

    Reply
Marion Richard - 7 months ago

J’ai compté 11 chapitres au final. C’est généreux de ta part. 🙂
Merci pour cet article didactique, avec les liens qui vont bien et qui donnent du boulot pour quelque temps.
Outre les statuts juridiques qui sont un must du blocage pour tout le monde, dans mon domaine -la communication- c’est le logo idéal, la jolie carte de visite, le site internet qui n’arrive jamais parce que jamais parfait.. qui servent d’excuses pour ne pas démarrer.
Sinon, j’ai noté ton conseil de m’entourer de partenaires plus expérimentés que moi. Merci pour la mise ne lumière… j’avais tendance me concentrer sur des personnes au même niveau de développement que moi. Je vais réorienté mon curser.
Encore un chouette article de Thiebaut Devergranne, que je partage avec joie sur mes réseaux sociaux.

Reply
Frederic - 7 months ago

Très bon article, certains pense que c’est facile de créer une entreprise mais une fois les pieds dedans on se rend compte qu’il faut quand même suivre quelques règles pour ne pas sombrer.

Reply
Click here to add a comment

Leave a comment: